Yashima

Yashima

8 août 2018 0 Par Mélanie

  • Titre : Yashima, Au cœur du Japon éternel
  • Thématique : Arts martiaux, Japon traditionnel 
  • Numéro chroniqué : n°1
  • Date de sortie : juin 2018
  • ISSN : en cours d’attribution 
  • Prix : 8,90€
  • Site internet : https://yashima.media/

C’est une belle surprise. Un magazine dédié aux arts martiaux et à la culture traditionnelle est un pari risqué, mais dont le jeu vaut la chandelle. En effet, des magazines dédiés aux arts martiaux, il y en a ; idem pour le Japon. Mais un magazine qui permet d’assembler les deux et de développer ces thématiques de manière transversale manquait et cédât ce que propose Yashima.Ce magazine couvre en effet de nombreux sujets : arts martiaux, certes, mais aussi histoire, techniques, philosophie, rencontres avec des personnalités, gastronomie, santé, écoles, voyages, spiritualité… Les auteurs sont des passionnés, pratiquants, les interviews sont bien menées, intéressantes, les données précises et plutôt bien sourcées, un lexique présent en fin de magazine, mais parfois aussi dans les articles, permet de ne pas se perdre dans les termes.

La présentation colle parfaitement à l’univers : sobre, élégante de raffinement, elle se place en harmonie avec le contenu. Notons que les publicités sont extrêmement rares, ce qui est appréciable. La succession des contenus est fluide.

Le contenu semble suivre le schéma suivant :

  • A découvrir
  • Rencontres
  • Calligraphie
  • Légende martiale
  • Le grand entretien
  • Dossier thématique
  • Spiritualité  
  • Kenko (santé)
  • École (histoire des arts martiaux)
  • Gastronomie
  • Voyage
  • Histoire du Japon 
  • Lexique

Le grand dossier de ce premier numéro traite du concept de rythme, hyōshi, dans la technique puis dans l’aïkido, le kendo, le jūdo, le karaté. Plusieurs auteurs pratiquants pour plusieurs points de vue, une approche que je trouve enrichissante. J’aime aussi la simplicité et l’humilité qui ressort de leurs mots.

Enfin, les autres articles sont tout aussi passionnants et passionnés. Shiatsu, shintoïsme, Kamakura, etc., tout est mis en résonance avec la pratique des arts martiaux, démontrant ainsi l’unicité de la philosophie et des concepts que ces arts développent.

On regrettera parfois des termes très pointus qui peuvent rester obscurs pour ceux qui ne pratiquent pas ou plus les arts martiaux (je me range dans la seconde catégorie !). C’est dommage car cela peut rebuter des curieux, mais c’est somme toute un détail. Je souhaite une très longue vie à ce magazine, et espère que le second numéro et les suivants seront à la hauteur.