F.A.Q.

 

F.A.Q.

Quand avez-vous fondé le site ?

Le 1er avril 2011.

Vous écrivez peu et de façon irrégulière.
Oui, nous ne sommes pas journalistes, aussi nous prenons chacun sur notre temps libre pour vous partager nos découvertes. Les vacances scolaires et les périodes de chômage sont évidemment plus propices à une plus grande fréquence de publication !

Il y a les mêmes chroniques sur Dozodomo…
C’est normal, nous en sommes les auteurs (si, si !). Nous ne pouvons pas, pour diverses raisons indépendantes de notre volonté, tout publier sur Dozodomo, aussi nous publions tout ce que nous voulons autour du Japon ici.
Le Japon en papier relié est totalement indépendant de DozoDomo et c’est à leur invitation que nous publions aussi nos chroniques chez eux.

D’où viennent les livres ? Vous recevez des services de presse ?
Oui, nous en recevons (via Dozodomo et Nipp-Hon), mais les livres chroniqués proviennent de partout : bibliothèques personnelles et publiques, de notre dealer de livre préféré à Rouen, Le Rêve de l’Escalier, de prêts.
Les éditeurs qui nous envoient des livres sont :

  • Nobi Nobi !
  • Philippe Picquier
  • Rivages/Payot
  • Gallimard
  • Editions du Chêne
  • La Martinière
  • Le Lézard Noir
  • Albin Michel
  • Actes Sud
  • Milan
  • Marmaille
  • Hikari Editions
  • Editions de Saxe
  • Glénat
  • Mango/Fleurus

C’est pour ça que les chroniques sont positives ?
Branwen : Non, j’avais pour objectif, en fondant ce site, de donner envie de découvrir le Japon à travers le livre.
Il y a des critiques négatives, mitigées, d’autres enthousiastes. Les éditeurs sont des partenaires, nous ne sommes pas payés et nous ne nous sentons en rien obligés d’être positifs. Au début de l’aventure, je fouinais surtout dans les bibliothèques et prenais ce que je trouvais… pour le meilleur et pour le pire. J’ai pris aussi, avec le temps, la décision de ne chroniquer que ce que j’apprécie aussi, et là encore, il n’y a pas de pression des éditeurs, loin de là.
Second point, ce n’est pas parce que c’est japonais ou que ça parle du Japon que c’est forcément bien. C’est important de le souligner, parce que je vois trop de gens ânonner ce genre de stupidités, et c’est dommage. On peut aimer un pays et sa culture sans pour autant tout mettre sur un piédestal.
Enfin, j’essaie, avec mes comparses, de retirer le meilleur de chaque ouvrage, parce que nos goûts ne sont pas universels, que vous pourriez apprécier ce que nous ne supporterions peut-être pas. Cela aussi est important.

Il y a de nombreux articles datés de début avril 2016.
En effet, suite à un souci de base de données, nous avons perdu une grosse partie du travail effectué ces dernières années. Comme nous avons des copies, nous avons remis chacun nos articles en ligne, sans antidater.

D’où viennent les images ?
Nous ne donnons pas toujours la source des images dans chaque article, c’est vrai. Les sources sont, dans l’ordre :

  • Les éditeurs, qui fournissent parfois les médias.
  • Le site de la BNF
  • Les auteurs/illustrateurs, si leur site en propose de bonne qualité.
  • Scans personnels
  • Amazon, dans le pire des cas.

S’il y a des photographies, elles sont issues des auteurs de l’article et en sont les propriétaires.

 

Laisser un commentaire